Vie des personnels et de l’établissement

En 2016, la politique d’emploi et la gestion des RH de l’équipe présidentielle précédente (mise en place et pilotée par l’alliance SNESup-QRF, puis par le SNESup) avaient placé l’université dans une impasse. La situation financière était critique, la campagne d’emploi 2016 n’avait pas été validée par le rectorat et plusieurs directions, services ou unités subissaient une violente dégradation du climat de travail avec des conflits internes exacerbés et des agents en souffrance majeure, parfois livrés à eux-mêmes sans directives claires, en totale perte de sens de leur action.

Dans ce contexte de mise sous tutelle (PREF) et d’héritage de contraintes lourdes sur le poids de la masse salariale et la qualité de vie au travail, nous avons fait le choix fort et résolu tout au long du mandat qui s’achève de préserver et reconnaitre au mieux les personnels, principal capital de l’URCA.

Nos actions en ce sens ont notamment consisté à :

  • préserver les emplois des contractuels par le refus de tout licenciement ou non renouvellement sur critère économique, malgré les réticences initiales du rectorat et des inspecteurs en charge de notre accompagnement. Notre politique raisonnée, étayée par une simulation pluri-annuelle de ses effets, a finalement pu convaincre la tutelle et a été saluée par nos partenaires ;
  • offrir des opportunités d’évolution de carrière sans précédent à l’URCA avec
    • de nombreux concours BIATSS pour pérennisation et repyramidage, dont des postes ciblés pour les agents en situation de handicap (BOE), et éligibles Sauvadet. (A noter, pour 2020 l’expérimentation positive des concours « non fléchés » ciblant des ensembles d’agents et permettant aux lauréats d’être titularisés ou repyramidés sur leur poste actuel)
    • une exploitation inédite des concours contingentés permettant à des MC de devenir professeurs (46-3) et à des enseignants docteurs de devenir MC (26-1.2) ;
    • une remise en oeuvre de la convention ANT pour les progressions d’échelons et CDIsations des contractuels enseignants et BIATSS.
  • améliorer la rémunération (hausse significative de l’indemnitaire des titulaires BIATSS lors du passage au RIFSEEP, actualisation favorable des grilles ANT et maintien avec augmentation régulière de la prime de fin d’année pour tous les BIATSS) ;
  • étendre le panel de dispositifs d’aménagement de service (déploiement très réactif du tout nouveau congé pour projet pédagogique (CPP) pour les enseignants(-chercheurs) dès la rentrée 2020-21, mise en place du télétravail des BIATSS pour 2019-20) ;
  • porter une attention particulière au bien-être au travail et à l’accompagnement des personnels avec
    • une action de remédiation après audit externe pour une situation critique en unité de recherche
    • la mise en place d’un partenariat avec la MGEN, de la mission mieux vivre au travail, issue d’une démarche paritaire et d’un groupe de prévention des risques psychosociaux (RPS). L’URCA est la seule université de France dotée d’un tel dispositif
    • l’élaboration d’un guide pour les encadrants et d’une enquête sur les RPS dont les résultats ont été pris en compte avec la mise en place de comités de suivi de la conduite du changement
    • un parcours de formation sur la prévention des RPS proposé aux encadrants BIATSS ou enseignants (-chercheurs).

 

Dans la poursuite de ces résolutions, le prochain mandat permettra d’avancer plus encore dans la reconnaissance des personnels et l’amélioration de la qualité de vie au travail par la stabilisation des acquis du mandat actuel et la proposition de nouveaux dispositifs. Ce mandat sera aussi tourné vers l’incitation à la créativité des personnels et le rassemblement de la communauté universitaire autour de l’identité de l’URCA dans une véritable culture d’établissement.

 

Construire une véritable culture d’établissement autour de l’identité de l’URCA et d’une communauté universitaire rassemblée et tournée vers le collectif, contribuer au développement de l’esprit URCA

Oeuvrer pour une meilleure qualité de vie au travail en apportant de la sécurité, du bien-être, de la sérénité et de la continuité

Lancer de nouvelles initiatives pour améliorer les conditions d’accueil et d’exercice des personnels

Lier le travail et l’engagement des personnels à une reconnaissance professionnelle de l’université

Encourager les personnels à être créatifs et à donner du sens à leur engagement professionnel et citoyen

Continuer à améliorer le cadre et l’environnement de travail des personnels et des usagers

Tisser des liens entre les services et les composantes pour l’ensemble des sites

Inventer de nouvelles relations entre les personnels de l’université, autour des valeurs de solidarité, d’échange, de responsabilité et de confiance

Favoriser la formation continue et la montée en compétences des personnels