Le réseau des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche du site champardennais

D’une Comue dans l’impasse vers une association par projet

La Comue a été créée en mai 2015 pour répondre à l’obligation de regroupement territorial liée à la loi ESR de 2013. Ce mode de regroupement porté par deux établissements principaux très différents en taille, périmètre disciplinaire et modèle institutionnel, était inadapté à un territoire aux spécificités fortement ancrées autour d’un pôle nord rémois et d’un pôle sud troyen.

Très vite, il est apparu évident à tous les acteurs que la Comue n’était pas le bon modèle. La décision a été prise de transformer cette Comue dans l’impasse en une association ambitieuse dont le chef de file serait l’URCA. Cette évolution a permis d’intégrer des établissements historiquement partenaires de l’URCA tels que le CHU de Reims, Neoma Business School, Centrale-Supélec, AgroParisTech et d’autres.

Le réseau des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche du site champardennais a été créé le 1er janvier 2018 par décret. Il associe à l’URCA dix-sept établissements du territoire champardennais autour de projets liés aux quatre axes scientifiques définis par notre établissement.

Le modèle associatif permet un développement de collaborations inter-établissements autour d’actions spécifiques qui visent à renforcer le potentiel scientifique du site et l’attractivité académique et économique du territoire. Ces collaborations portent sur 12 thématiques dont la recherche, la formation, l’innovation pédagogique, la vie étudiante et le numérique.

Gouvernance

La coordination de la politique du site et l’élaboration d’une stratégie commune en recherche, en formation et en lien avec la vie étudiante sont assurées par trois instances présidées par l’URCA en tant que chef de file du regroupement.

  • Le Conseil des établissements associés regroupe les différents chefs d’établissements partenaires. Il veille à la co-construction de la stratégie de site et à la coordination et au suivi des projets inscrits dans le contrat de site.
    Cette instance met en place des groupes de travail en fonction des projets portés par l’association et garantit l’équilibre entre les établissements de petite taille et ceux de grande taille.
    Les propositions de délibération établies par le conseil des établissements associés font l’objet d’un vote de conformité par le conseil d’administration de l’URCA.
  • Le Comité de pilotage du projet de site regroupe les trois signataires du contrat de site. Il contrôle l’avancée des projets et veille à la répartition des moyens alloués par l’état dans le cadre du contrat de site.
  • La commission formée par les deux Comités de coordination territoriale (Champagne nord et Champagne sud) se réunit cinq fois à six fois par an afin de veiller à l’équilibre, à la coordination territoriale et à faciliter les interactions entre les deux pôles nord et sud.

Recherche, innovation et axes stratégiques

La stratégie scientifique du site s’articule autour des pôles scientifiques d’application de l’URCA :

  • Agro-sciences, Environnement, Biotechnologies et Bioéconomie ;
  • Sciences du Numérique et de l’Ingénieur ;
  • Santé ;
  • Sciences de l’Homme et de la Société.

Cette structuration qui associe l’ensemble des membres du réseau de l’ESR de Champagne Ardenne permet de valoriser et de développer les actions communes en matière de recherche et d’innovation. Chacun des pôles porte des projets d’excellence qui s’inscrivent dans une logique de spécialisation de notre stratégie académique en associant à la fois les acteurs académiques et les partenaires socio-économiques et territoriaux.

La volonté de collaboration interétablissements a permis de renforcer les liens existants, d’en tisser d’autres et d’augmenter la visibilité du Réseau des établissements au travers des stratégies de recherche communes. Cette décision d’œuvrer au service de notre territoire s’est caractérisée aussi par la mise en place d’un Comité de Coordination Scientifique de Champagne-Ardenne (CCoSCA) qui regroupe tous les acteurs de la recherche sur le site champardennais, au service d’une ambition stratégique commune, autour de thématiques d’excellence.

Plusieurs actions ont été menées dans la perspective de développement des projets scientifiques porté au nom du site :

  • Un accord-cadre entre AgroParisTech, l’université Champagne-Ardenne et l’INRA a été signé afin de renforcer les coopérations entre ces trois établissements dans la région rémoise sur le plan de la formation (accréditation de l’URCA pour l’école doctorale ABIES, master européen BIOCEB entre AgroParisTech et l’URCA), de la recherche et innovation (URD Agrobiotechnologies industrielles au sein du Centre Européen de Biotechnologie et de Bioéconomie et de l’innovation) ;
  • Dix projets de recherche ont été co-financés par le réseau de l’ESR de Champagne Ardenne ;
  • Des journées thématiques.

Journées thématiques

♦ 400 participants ♦ 7 tables rondes ♦ ateliers ♦ conférences ♦ cartographies des équipes et plateformes par pôle du site champardennais

L’organisation de plusieurs journées thématiques a permis aux acteurs de la recherche du réseau de l’ESR de se rencontrer, de se connaître et de collaborer ensemble.

  • Santé, numérique et vieillissement : Cette journée a permis de porter 3 projets de recherche entre l’URCA, le CHU, l’institut Godinot et l’UTT.
  • Industrie du futur : cette journée a permis entres autres de renforcer la mise en place de l’institut des services et industries du futur en Champagne sud et de mener une réflexion sur la création d’un comité des services et industries du futur en Champagne nord.
  • Industrie du végétal : Cette journée a permis de mener une réflexion sur la définition d’un plan d’actions qui doit permettre de se positionner sur des axes prioritaires d’innovation au travers d’un consortium public-privé de recherche et également de favoriser l’interface entre les chercheurs et les professionnels.
  • Sécurité des systèmes d’information : les chercheurs ont été sensibilisés au besoin d’élaboration d’une stratégie de sécurité axée sur les risques pour accompagner la prévention face aux menaces.

Projets cofinancés

♦ 21 projets ♦ 350 k€

21 projets ont été co-financés pour un montant de 350 k€ depuis 2018. Ces projets sont inscrits dans une dynamique de collaboration portée par plusieurs établissements qui mettent en commun des moyens humains et financiers. Les thématiques concernées par les aides sont en adéquation avec la stratégie énoncée dans le contrat de site et avec les quatre pôles scientifiques.

Labels et visibilité régionale

♦ Une orientation renforcée de la politique de site en direction du Grand Est

L’adhésion au bureau Europe Grand Est permet la visibilité des quatre axes stratégiques au niveau européen. Elle donne accès à un accompagnement dans les démarches européennes et au montage de projets.

Formation doctorale

♦ une ambition partagée

Une offre de formation transversale a été déployée dans les cinq écoles doctorales. Elle a pour objectif de donner aux doctorants des compétences transversales utiles à leurs activités de jeune chercheur et à leur insertion professionnelle.
Ce dispositif s’inscrit pleinement dans une dynamique d’individualisation des parcours de formation et d’excellence scientifique et doit permettre aux Ecoles Doctorales champardennaises de renforcer leur position au niveau régional.

Le partenariat PhD-Doctorat entre l’école doctorale SHS de l’URCA et la formation doctorale de NEOMA renforce l’attractivité de la formation doctorale des deux partenaires au niveau national et international.

La mise en place du programme doctoral DocSIT a permis de renforcer les actions entre l’URCA et l’UTT et d’initier des projets doctoraux financés par les deux établissements et codirigés par des enseignants chercheurs des deux établissements.

Innovation pédagogique

♦ des synergies développées

En termes d’innovations pédagogiques, certains projets ont été appréhendés à l’échelle du réseau et de la région, en réponse à des appels à projets nationaux PIA3 : projet AILES (URCA, UL, UTT, académie de Reims et académie de Nancy-Metz) – projet EUR Nano-PHOT (UTT, URCA).

La diversité des établissements et des pratiques pédagogiques a favorisé l’interaction et l’accompagnement à la transformation pédagogique et numérique.

Certains établissements de l’ESR de Champagne Ardenne bénéficient d’un accès mutualisé à la plateforme de langues de l’URCA qui offre des ressources d’apprentissage pour 22 langues européennes.

Lauréate d’un Appel à Manifestation d’Intérêt de la MIPNES, l’URCA développe en collaboration avec l’UTT un portail interactif d’orientation active et d’insertion dans l’enseignement supérieur nommé IMMERSUP.

Formation

♦ Davantage de coordination et de coopération

Une stratégie de formation concertée avec davantage de coordination et de coopération est menée pour les niveaux licence et master. Des actions communes permettent aux étudiant une plus grande diversification dans l’élaboration de leur parcours de formation.

  • Master Biologie ERASMUS MUNDUS porté par AgroParisTech en partenariat avec l’Université de Reims Champagne Ardenne, l’Université de Liège, l’Université d’Aalto et l’Université technologique de Tallin ;
  • Master en Géopolitique avec Neoma BS campus de Reims ;
  • Double cursus en sciences du vivant et sciences humaines et sociales entre l’URCA et Sciences Po pour la rentrée 2020 ;
  • Pactes Grandes écoles Services et industries du futur « Champagne Sud » regroupant les différents établissements de Troyes ;
  • TIP AILES (PIA3) : Il a pour but d’assurer une meilleure orientation et intégration des lycéens dans l’enseignement supérieur, quels que soient leurs origines, leurs parcours, leurs compétences.

Vie étudiante

♦ des actions communes

Plusieurs actions ont été mises en place afin de renforcer le lien via des initiatives individuelles et/ou collectives en faveur de l’animation de la vie étudiante

Plusieurs prix « réseau ESR » ont été accordés pour différentes manifestations étudiantes.

Entrepreneuriat

♦ développement du PEPITE ♦ challenges inter-établissements

Le développement du PEPITE et le renforcement des actions pour l’entrepreneuriat étudiant ont été poursuivis. Une coordination entre les deux incubateurs du site (le Yec et le Creativ’Labz) a permis de créer une dynamique entre les différents étudiants du site champardennais notamment à travers les différents challenges organisés :

  • Diplôme d’étudiant entrepreneur ;
  • chalenge Neoma BS Start-Up, TREMPLIN PEPITE< ;
  • HACKSECUREIMS pour la sécurité informatique, etc.

CARRES

♦ le ultra haut débit régional

La mise en œuvre du réseau champardennais CARRES pour l’enseignement supérieur et la recherche est le fruit d’une collaboration aboutie entre différents établissements du réseau (URCA, UTT, CHU, etc..). Ce réseau qui remplace l’ancien réseau TELEMUS permet de relier l’ensemble des sites distants par une liaison optique très haut débit. Ils disposent ainsi de la même qualité de service et des mêmes fonctionnalités que les sites rémois. Le réseau CARRES permettra à terme une liaison ultra haut débit par fibre optique pour dix établissements de l’ESR de Champagne-Ardenne.

Formation des personnels

♦ une mise en commun des moyens

Des formations communes pour les personnels de l’URCA et l’UTT ont été mises en place dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité, de la bureautique, de la préparation à la retraite, des techniques d’accueil du public, des techniques d’accueil des publics difficiles, de la formation des nouveaux maîtres de conférences, de la préparation aux concours, de la rédaction d’articles scientifiques, des réponses aux appels d’offres, de l’anglais pour enseigner, etc.