Charleville-Mézières, un campus inspirant

Les universités sont devenues un enjeu pour les villes de taille moyenne. En effet, les collectivités locales parient sur les formations supérieures comme atout de développement local, culturel, social, mais aussi et surtout économique des territoires afin d’améliorer l’attractivité et lutter contre le chômage des jeunes.

Dans les Ardennes, en investissant dans la création du Campus Sup Ardenne, la communauté d’agglomération Ardenne Métropole s’est inscrite dans cette logique et s’est appuyée largement sur l’URCA pour développer son projet.

En Ardenne, l’URCA est un acteur incontournable du développement économique

L’URCA est devenue un interlocuteur privilégié pour ce qui concerne le développement économique des Ardennes. Son positionnement lors de la mise en place du Pacte Ardennes en témoigne et s’exprime par la mise en place de plusieurs actions significatives, notamment l’ouverture d’une filière ingénieur, l’ouverture de nouvelles formations universitaires et son implication dans platinium 3D. Par ailleurs, l’URCA est membre du conseil de l’Agence de Développement Economique des Ardennes.

Campus Sup Ardenne

Lancés en septembre 2017, les travaux du campus universitaire ont consisté en :

  • la création d’une maison du campus, véritable lieu de vie des étudiants de l’agglomération ;
  • l’implantation du pôle formation de la CCI de Charleville ;
  • une extension de l’IUT avec la création de 7 laboratoires dédiés au département HSE sur 2000 m² ;
  • la création d’un parc paysager faisant la part belle à la verdure et aux liaisons douces avec un accès direct depuis le centre ville par une piste cyclable.

EiSINe : création d’une école d’ingénieurs et ouverture de nouvelles formations

♦ Créée par arrêté le 7 mai 2019 ♦ inaugurée le 9 décembre par la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’innovation.

Implantée sur deux sites, Charleville-Mézières et Reims, cette école d’ingénieur est le fruit du partenariat entre les entreprises locales (représentées par l’UIMM), les collectivités locales et l’URCA.

La création de l’EiSINe permet de fédérer un ensemble de formations existantes ou en création dans le domaine de la transition industrielle et numérique, en capitalisant sur l’expérience acquise depuis de nombreuses années par le département Electronique, Electrotechnique et Automatique de Reims et de l’IFTS de Charleville dans la gestion de cursus variés.

Une offre de formation en phase avec les besoins du territoire

Trois nouvelles licences professionnelles ont vu le jour sur le site carolomacérien de l’IUT Reims-Châlons-Charleville. Toutes proposées en alternance, elles répondent à des besoins des entreprises locales.

  • LP Métiers du Marketing opérationnel, spécialité Marketing de la vente et gestion de la relation client, ouverte à la rentrée 2017 ;
  • LP Métiers de la radioprotection et de la sécurité nucléaire, ouverte à la rentrée 2018 ;
  • LP Métiers de la gestion et de la comptabilité – Fiscalité, ouverte à la rentrée 2019.

Par ailleurs, la rentrée 2020 verra l’ouverture d’une filière Sciences de l’Education à l’INSPE. Pour accompagner ces ouvertures, des ressources humaines ont été déployées sur le site afin de garantir le bon fonctionnement de ces nouvelles formations.

Des semaines de sensibilisation et des actions d’information destinées à tous les personnels ont été organisées.

Platinium 3D

♦ Une plateforme technologique ouverte à tous ♦ Assemblée Générale constitutive le 3 juillet 2019

L’association Platinium 3D a pour objectif de développer l’usage des procédés de la fabrication additive et de l’implémenter au sein des entreprises industrielles en substitution ou en complément des procédés conventionnels, pour l’obtention de pièces de production et pour la réalisation d’outillages. L’URCA co-préside l’association et participe activement à son développement au travers de la chaire MATUR. Deux laboratoires de recherche de l’URCA, l’ITheMM et le CReSTIC, sont présents sur le campus ardennais et sont associés à la plateforme.

Une vie de campus qui prend forme

Si la nouvelle Maison du Campus est la figure de proue d’un campus où la philosophie du bien vivre ensemble est déclinée pour la réussite des étudiants, l’université s’est aussi engagée dans un certain nombre d’actions portées par différents services :

  • Le SUAPS propose de nombreuses activités aux étudiants et aux personnels. Des créneaux horaires sur le temps de midi et en fin de journée ont été créés pour proposer une large gamme d’activités (sports collectifs, sports de bien être…) et les étudiants de l’IUT par exemple peuvent valoriser cet engagement sous forme de bonification.
  • Le SUAC situe son action au plus proche de l’étudiant. La création d’un poste de chargé de mission pour le développement d’actions culturelles sur les sites délocalisés permet d’offrir de nombreuses activités sur le site de Charleville sous forme d’ateliers : musiques actuelles, marionnettes, montage vidéo, stop motion.
  • Le SUMPPS offre des permanences régulières des services de santé. Ainsi à Charleville, une gynécologue, une infirmière, une psychologue se relaient pour répondre aux sollicitations des étudiants. Des cours de sophrologie viennent compléter le dispositif d’accompagnement des étudiants et depuis 2019, l’assistante sociale du CROUS effectue chaque mois une permanence sur le campus.